deuxième cycle – DNSEP Art


Le Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP) équivaut au diplôme de Master (Bac+5). Les enseignements de deuxième cycle représentent une « phase projet » qui permet aux étudiant∙es de développer leur approche critique des modes de production et d’apparition de l’art, mais aussi leur autonomie dans la conduite de projets individuels ou collectifs.


DNSEP Art / Master MONSTRE : les champs explorés


Le deuxième cycle option Art à l’ESAAA est un programme en deux ans qui prépare à l’obtention du DNSEP. Il place au centre des expériences pédagogiques une approche critique et active des modes d’apparition de l’art.

À l’heure où l’exposition est une forme artistique disponible et que le champ de l’art n’a de cesse de se re-configurer, l’on assiste à un nouvel engagement des artistes pour l’invention et la prise en charge des espaces et des modes de mise en vue de l’art. Pour cela, le Master « Monstre » est en prise avec les enjeux contemporains qui concernent la place de l’art et des artistes dans le monde social et politique de demain.
Le programme s’articule autour de temps d’atelier et de séminaires, de projets à échelle 1, de voyages d’études pour appréhender des scènes artistiques et leur fonctionnement, de rencontres avec des professionnels et de conférences. MONSTRE = MONSTRARE = MONTRER.

Les formats de l’art et leurs modes de diffusion à travers l’exposition et l’édition sont aussi abordés dans les Ateliers recherche et création de l’ESAAA, parmi lesquels Les Exhibitionnistes.

Le programme s’articule autour de temps d’atelier et de séminaires, de projets à échelle 1, de voyages d’études pour appréhender des scènes artistiques et leurs fonctionnements, de rencontres avec des professionnels et de journées de recherche.


Dispositifs et projets MONSTRE


  • Insta Master Monstre : série de 9 publications sur le compte Instagram du Master MONSTRE
  • A4 : proposition éditée à 100 exemplaires au format standard A4
  • FORUM : affiche A0 dans un caisson (affichage public) situé dans le centre culturel Bonlieu à Annecy
  • DUORAMA : espace d’exposition dans deux vitrines jumelles dans la résidence des Marquisats
  • Moe’s (2019) : Résidences dans la brasserie Saint Maurice à Annecy (pour plus d’informations sur l’épisode 1, cliquez ici)
  • Are You Alive : chaîne de mail art pendant le confinement
  • Chère Françoise : série de cartes postales adressées à la secrétaire pédagogique
  • ALLO : proposition sonore à écouter sur un répondeur téléphonique

Conférences MONSTRE


Au sein du riche programme de conférences de l’école, plusieurs co-organisées par les enseignant·es du master MONSTRE ont mis l’accent ces dernières années sur des thématiques comme les espaces associatifs, les éditions et les médias créés et gérés par des artistes comme le board du CAN (Neuchâtel), Clémence Agnez, directrice de Glassbox (Paris), Corentin Canesson (artiste, fondateur d’espaces d’expositions et membre du DOC, Paris), DUUU Radio (radio en ligne conçue comme un espace d’art pour le son), Jonas Delaborde (artiste et éditeur de fanzines). Dans cette perspective, l’ESAAA a aussi accueilli des artistes et des théoricien·nes qui interrogent le format de l’exposition et de l’édition comme John Armleder (artiste et fondateur de ECART, Genève), Sophie Lapalu (au sujet des œuvres furtives), Aurélien Mole (artiste et commissaire), Florence Jung (artiste), Fabien Pinaroli (commissaire d’exposition), Clotilde Viannay (éditrice de la revue L’Incroyable), Émilie Renard (commissaire d’exposition).

D’autres conférences ont abordé la création contemporaine en passant par la poésie, la performance, la création sonore, mais aussi par des thématiques actuelles comme la place du vivant dans le contexte du réchauffement climatique, genres, queer ou féminisme. Ces moments ont nourri des échanges fécondes avec, entre autres, les artistes Gérald Kurdian et Christiane Geoffroy.


Voyages d’étude et rencontres


Dans le projet du Master MONSTRE, la rencontre, la découverte d’activités, de modes de travail et d’organisation d’artistes occupent une place importante. Pour cela, les étudiant·es et les enseignant·es se déplacent dans les alentours d’Annecy, dans la région, ailleurs en France, mais aussi à l’international pour rencontrer des artistes, des lieux, des Artist-Run Spaces, des ateliers, etc. dont :

  • à Glasgow, Écosse (Royaume-Uni) : musées et ateliers dont ceux des artistes Jim Lambie et Laura Aldridge
  • à Berlin, Allemagne : l’espace Die Raum, la galerie ChertLüdde
  • à Marseille : Sissi Club, Zabriskie Point, les ateliers des artistes Madyson Bycroft, Dominique White, Victor Yudaev
  • à Genève, en Suisse : l’espace 3355, la galerie Forde
  • à Lyon : Mini-Market

Coordination


Le Master ART MONSTRE à l’ESAAA est coordonné par un duo artiste – critique d’art, au sein d’une équipe pédagogique plus vaste.

Anne Kawala

Écrivaine, performeuse, chercheuse. Diplômée des Beaux-Arts de Lyon, le travail d’Anne Kawala interroge les rapports qu’entretiennent oralité et scripturalité, genre et genre. Cette recherche se traduit par des publications papiers et des formes performées. Récemment : Le déficit indispensable (screwball), (éd. Al Dante, 2016) ; Au cœur du cœur de l’écrin (Lanskine, 2017), poesiecritique.tumblr.com, et plus d’informations sur anne.kawala.free.fr

Julie Portier

Critique d’art, membre de l’AICA et commissaire d’exposition. Elle est actuellement co-directrice de la Salle de bains, espace d’art contemporain à Lyon et membre de la rédaction de la Belle revue, basée à Clermont-Ferrand. Depuis 2009, elle a publié de nombreux textes dans la presse spécialisée, en majorité sur des artistes de sa génération, et a collaboré à de nombreux ouvrages thématiques ou monographiques. Son intérêt se porte sur les pratiques de la citation et les déplacements de la figure de l’auteur depuis les années 1980 et sur les formes de l’exposition dans une définition étendue. Elle est membre du comité du Fonds Cantonal d’Art contemporain de Genève.


Équipe pédagogique


Sheila Atala, Mabe Bethônico, Jean-Marc Chapoulie, Stéphanie Cherpin, Matthieu Clainchard, Alexandre Costanzo, Clôde Coulpier, Laurent Faulon, Anne Kawala, Laurent Le Deunff, Sandra Lorenzi, Emmanuel Louisgrand, Julie Portier, Mathilde Sauzet Mattei, Maxime Thieffine,Nicolas Tixier, Claire Viallat Patonnier, David Zerbib.


Pour aller plus loin



Autour de l’ESAAA



Photos : 1-6 : travaux dans le cadre du DNSEP Art 2019 : Anouk Lebreton, Tania Isabel Rodríguez Carvallo, Mélanie Colicci, Lilian Chaudesaigues, Nicolas Weber, Lucile Bery / visite – Laura Aldridge Studio, Glasgow / 8. Visite – Die Raum, Berlin / 9. Visite – Espace 3355, Genève