La recherche

L’Unité de recherche de l’ESAAA 

Depuis 2005, l’ESAAA a développé un programme de recherche regroupant l’activité de plusieurs de ces enseignants, étudiants, et jeunes artistes issus de l’école. Ce travail, soutenu par le Ministère de la culture dans le cadre des appels à projet Recherche, a permis la mise en place d’une ligne de recherche extrêmement productive et qui a commencé à typer l’activité de l’ESAAA.

Le Diplôme supérieur de recherche en art
Le DSRA délivré par l’ESAAA est un diplôme de troisième cycle reconnu et financé par le Ministère de la Culture. Il s’adresse à une dizaine d’artistes et théoriciens titulaires d’un Master ou d’un DNSEP et ayant déjà une activité professionnelle. Il s’obtient après quelques trois années de travail s’appuyant sur les ressources de l’ESAAA – ses enseignants, ses équipes de recherche, ses réseaux, mais aussi ses compétences de structure de production, d’édition et de résidence.
Le dispositif DSRA a été créé en 2009-2010 par l’ESAAA pour soutenir les travaux de recherche spécifiques qui s’inventent dans les écoles supérieures d’art à un niveau doctorat. Il permet que se croisent travail d’atelier, séminaires, production, résidence, édition, exposition… l’ensemble dessinant une aventure personnelle que chaque DSRA, in fine, met en partage au moment de l’obtention du diplôme.

Concrètement le dispositif propose un accompagnement avec
1- Des rendez-vous de travail individuels
2- La participation à différents projets et activités mises en place dans le cadre des programmes de recherche de l’ESAAA.
3- Le suivi de séminaires et autres rendez-vous de travail collectifs dédiés au DSRA.
4- La mise en place par les DSRA eux-mêmes, soit seuls soit à plusieurs, de projets spécifiques, en continu tout au long de leurs trois années de travail : expositions, conférences, éditions, gestion d’artist run spaces, production d’oeuvres, … autant de formes qui sont partagées, travaillées et discutées, et qui scandent l’avancée du travail de chaque artiste et étudiant-chercheur.
5- La réalisation d’un ambitieux projet qui boucle le DSRA en proposant une synthèse de l’ensemble de la séquence de travail. Projet final pour lequel l’ESAAA joue à plein son rôle de producteur et /ou d’éditeur (cf. http://www.esaaa.fr/ecole-superieure-art/nos-editions/)


Recrutement
 
Cinq personnes sont recrutées chaque année.
Artistes, designers, architectes et autres praticiens ou bien historiens, curateurs, philosophes et autres théoriciens, les profils des personnes sont chaque fois singuliers. C’est sur les positions occupées par les un-e-s et les autres, leur engagement et leur ambition, ainsi que pour le projet qu’ils-elles proposent que les DSRA sont recrutés.
Les dossiers de candidature sont à déposer à l’ESAAA jusqu’au 30 septembre.
Les inscriptions administratives se font jusqu’en décembre
 
Bourse et Financement
Chaque DSRA est un objet sur mesure construit pour et avec chaque artiste ou théoricien inscrit. Aussi, si une bourse de production de 3000 euros est réservée pour chaque DSRA tout comme un budget d’édition, la plupart des projets de DSRA donne lieu à des financements complémentaires obtenus dans le cadre de projets hors les murs ou de participation à des programmes de recherche – l’ESAAA jouant ici à plein son rôle de producteur.
Par ailleurs, les DSRA ne résident pas forcément à Annecy où les séminaires se tiennent tous les mois. L’ESAAA prend alors en charge les frais de déplacement et de résidence sur place.
Enfin, pendant les trois années de travail, les DSRA se voient proposer des workshops et autres séquences d’enseignement auprès des étudiants de l’ESAAA et ils sont alors salariés pour cela.

 
Programmes de recherche 2016-2017
Les projets des DSRA se développent en s’appuyant sur les programmes de recherche de l’ESAAA, et même si chaque DSRA est libre de concevoir son implication dans ces « programmes » comme il l’entend, ils sont de véritables ressources pour l’avancer du travail personnel.
En 2016-2017, l’ESAAA développe les trois programmes suivants :
–       « La Vie qui va avec » (Grégory Jérôme et Mathlide Sauzet-Mattéi)
–       Machine Pollet (Jean-Marc Chapoulie et Alexandre Costanzo)
–       Design & contexte (Didier Tallagrand et Nicolas Tixier)

L’Unité de Recherche de l’ESAAA bénéficie depuis 2013 d’une « subvention Unité de Recherche » du Ministère de la Culture

Documents

Stéphane Sauzedde (2015), Inventer le diplôme supérieur de recherche en art. Hermès, n°72, pp. 91-97