Simon Mc Lean


DNA Art, 2021 - 2022


« Une première réflexion sur la fête foraine et ses enjeux a eu pour résultat plusieurs questionnements sur nos relations sociales, intimes, amoureuses et communautaires, sur les jeux de vertige, d’imitation, d’illusion (énumérés dans Les jeux et les hommes de Roger Caillois), sur la dévirilisation, sur le corps et ses limites et sur nos rapports à la technologie.

Dans une optique de voyage, j’ai voulu m’émanciper de mes formes souvent volumineuses et embarrassantes en pensant mes volumes pour qu’ils soient pliables, démontables, transportables. Cela m’a emmené à utiliser des matériaux mous, légers, bruts et à construire des espaces immatériels par le son, la fumée, la lumière. »

Photos : Alexis Machet (1 et 2)