ANNULÉ : Workshop Jean-Marie Chauvet et exposition « 3 COUCHES »

le lundi


Suite aux déclarations du président de la République du 12.03.2020 au sujet du COVID-19, l’ESAAA sera fermée au public (extérieur, étudiant∙e∙s, élèves…) jusqu’à prochain ordre.
Les événements, workshops et conférences sont annulés ou reportés.



  • Workshop : 16-20.03.2020
  • Vernissage de l’exposition « 3 couches » : 21.03.2020 à 11h à la grotte Saint Marcel (07700)

En Ardèche, dans les grottes Chauvet et Saint Marcel, Laurent Faulon et Stéphanie Cherpin, enseignant∙e∙s-artistes et Pierre Gaignard, artiste-chercheur en DSRA à l’ESAAA mènent un workshop-expérience avec huit étudiant∙e∙s en 3e année Art. Leurs travaux font l’objet de l’exposition « 3 COUCHES », dont le vernissage est prévu le 21 mars 2020 à 11h à la grotte Saint Marcel, avec apport scientifique d’Antigone Uzinis, Carole Fritz et Gilles Tosello.


Une expérience de production et de projection


Les étudiant·e·s partent de leurs productions ready-made et de la sculpture d’objet dite « d’assemblage » ou « d’installation », réalisées en l’an 2020. Celles-ci sont abritées au sein d’une « grotte / labo » située proche de la grotte Chauvet, où les scientifiques étudiant ce site entreprennent un certain nombre d’expériences.

Imaginant les mêmes travaux réunis dans une exposition en l’an 25 980, les étudiant·e·s et leurs coordianteur·trice·s s’appliquent à simuler les modifications apportées à leurs œuvres par le passage de ce long laps de temps.

Durant une semaine, ils et elles s’amusent à calculer les dates et compter les jours, mais aussi à visiter la grotte imitant celle inventée par Jean-Marie Chauvet. Ils et elles écoutent un paléontologue leur expliquer les méthodes d’analyse employées, les gestes effectués, les mots prononcés suite à une invention. Les participant·e·s se renseignent sur le devenir des matériaux de leurs sculptures, expérimentent des techniques et des matières aptes à simuler le passage du temps et regardent les étoiles les nuits où le ciel est clair en parlant des extraterrestres.

Ils et elles tournent un petit film « de vacances », constitué d’images filmées lors de la visite de leur exposition par le guide-paléontologue qui les a accueilli·e·s.

Apprenti·e·s-artistes, les étudiant·e·s sont placé·e·s en situation de produire des formes qui sont a priori privées du statut d’œuvres d’art. Plongé·e·s dans une situation, à choix, utopique, fantasmée, cauchemardesque ou stupide, les étudiant·e·s doivent produire des formes privées du théâtre social qui les accompagnent habituellement : crédits ECTS, vernissages, cours d’histoire de l’art, critiques esthétiques, politiques et éthiques, valeur d’usage et valeur marchande, utilité sociale, référencements qui les situent culturellement dans l’échelle d’un temps court… toutes ces choses qu’une école d’art est chargée de leur apporter.

Ils et elles doivent produire des fossiles que, dans un autre temps, on appelait des œuvres. Privé∙e des attributs et finalités sociales indispensables à toute activité artistique voire humaine, chaque étudiant∙e est amené∙e à déterminer ce qui lui manque le plus.


L’exposition « 3 COUCHES »


Le titre de l’exposition fait référence aux deux couches d’interventions humaines à la grotte Chauvet. Les étudiant∙e∙s lèguent à l’Humanité une troisième couche par la main rupestre, le seul outil qu’ils et elles ont en commun avec les peintres de Chauvet.


Étudiant∙e∙s participant∙e∙s en 3e année Art à l’ESAAA : Laurène Allard, Hao Bai, Alice Bertoye, Sarah Brousseaud, Mathis Dubost, Yann Faure Brac, Tae June Ryu et Camille Martin


« 3 COUCHES » fait partie des actions artistiques du projet transfrontalier de recherche et de création « Effondrement des Alpes » que l’ESAAA et le Centre de la photographie Genève conduisent en partenariat avec des multiples structures et acteurs concernés.

Le workshop et l’exposition sont organisés en partenariat avec la Ville de Saint Marcel d’Ardèche, l’IFREEMIS et avec soutien du Syndicat Mixte Espace de Restitution de la Grotte Chauvet et de la Cité de la Préhistoire – Grand Site d’Orgnac l’Aven.


Le volet recherche du projet « Effondrement des Alpes » est soutenu par le programme européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-2020 et a bénéficié à ce titre d’une subvention européenne (Fonds européen de développement régional) et fédérale couvrant 65% du coût total du projet de 1,1 M €.

Le volet « Les Ambassadrices » du projet EdA prend en charge la production artistique et la diffusion des œuvres issues d’« Effondrement des Alpes ». À ce titre, il bénéficie d’un financement de la part de la Fondation Daniel & Nina Carasso.


ANNULÉ : Workshop Jean-Marie Chauvet et exposition « 3 COUCHES »